Illustration

Je voulais te dire que, 2017

Un petit récit qui parle des problèmes de communication, des mots maladroits. Et aussi de l’amour des livres.

Chanson de vraies petites choses, 2015

Ce qui avait commencé comme en étant un conte qui parlait du pouvoir, s’est enrichi au fur et à mesure du processus créatif. Le résultat est une histoire avec différentes possibilités. Le lecteur peut découvrir des idées plus littérales et d’autres plus intuitives. C’est à dire, la capacité de décision sur nos vies ; l’influence inévitable des puissants ; la beauté des faits hasardeux et incontrôlables ; la grandeur de la nature face aux actions humaines ; la réalité d’une vie simple ; l’absence de sens d’une vie de travail et soumission ; la fiction et l’inutilité des symboles de pouvoir…Ainsi donc, ce livre est dirigé à celui capable de percevoir les subtilités et les nuances d’une petite histoire sans importance.

Elle Pleure…, 2016

Un récit qui semble être arrêté dans un instant, mais qui parle de tout un processus qui dure longtemps. Il nous montre le chemin à faire pour surmonter un profond chagrin. Un chemin que l’on parcourt sans s’en rendre compte. Nous vivons juste le quotidien jour après jour lorsque, tout d’un coup et sans s’y attendre, on se sent bien et vivant dans ces endroits où autrefois ne on trouvait que de la tristesse.

Tarot, 2015

La Forme de la Terre, 2014

Cette petite histoire parle de tout ce qui reste «au-dehors des listes». Comme tout catalogage finit par nous obliger à percevoir le monde d’une façon très limité : nous donnons une forme et un sens au monde, et ensuite nous nous immergeons dans celui-ci. Cette petite histoire parle aussi de l’évolution personnelle : en acceptent des changements dans nos systèmes de valeurs, nous arriverons à élargir notre pensée et à nous enrichir personnellement.

Moi le Caméléon, 2015

Avec des motifs qui changent son rôle à chaque page, ce récit devient un jeu visuel dans lequel le lecteur s’amuse à chercher le caméléon qui lui parle. Cette histoire touche plus subtilement la notion de l’identité. Il s’agit d’un récit ambigu, indéterminé, plein de détails indéfinis. De doutes. Un livre qui, à chaque lecture, reflète l’image d’un lecteur différent.